Thèses soutenues

2021

Victor Santoni - Utilisation des réseaux sociaux numériques dans un contexte de gestion territorialisée de crises, comparaison entre l'Ile-de-France et la région de Bruxelles-Capitales

Depuis Sandy en 2012, les réseaux sociaux sont perçus comme une source potentielle d'information en cas de crise majeure. Les citoyens de la ville de New York ont utilisé le réseau social Twitter pour rendre compte en temps réel de la situation. Le citoyen équipé de son smartphone devient un citoyen-capteur. Il fournit une information depuis le terrain qui peut être utilisée en gestion de crise avec une instantanéité qu'aucune équipe de primo intervenant ne pourrait couvrir. En France, les pouvoirs publics sont présents sur les réseaux sociaux et ont intégré un volet Médias Sociaux en Gestion d'Urgences (MSGU) pour communiquer avec les populations pendant la crise. Pourtant, la communication ne semble s'effectuer que dans un seul sens, au détriment de la remontée d'information.
En savoir plus

Ly Madior - Approche géographique de la criminalité dans l'agglomération urbaine de Dakar : observation à partir du département de Pikine

La criminalité, comme élément d'étude en sciences humaines et sociales, a toujours été le domaine de prédilection des sociologues, historiens et juristes. Peu de géographes y sont intéressés, malgré le renouveau des outils d'analyse spatiale et de l'implication plus en plus soutenue de l'environnement immédiat dans les faits socio-spatiaux. Ainsi ce projet vise à montrer l'importance à tenir compte de la dimension spatiale dans l'analyse de la criminalité.
En savoir plus

2020

Yong Seungchan - Conflits urbains et démarche participative dans le processus de la rénovation urbaine : étude comparative entre le France et la Corée du Sud

Basée sur l’approche comparative entre la France et la Corée du Sud, la thèse entend identifier et expliquer une tendance, assez universelle, de la démarche participative à travers une comparaison internationale et également les facteurs prioritaires et déterminants pour le développement de la « participation des habitants » à travers une comparaison interterritoriale. Dans le cadre de l’administration actuelle qui met l’accent sur l’importance de la décentralisation et de la gouvernance locale, la participation des habitants est depuis longtemps considérée comme un impératif.
En savoir plus

Laurence Lafitte - L'architecture scolaire participative en milieu rural comme expression d'un nouveau modèle de développement local : Etude comparative de deux projets d'école "expérimentés" dans des communes bretonnes de moins de 500 habitants

En tant qu’incarnation physique des principes et symboles véhiculés par l’institution scolaire et en tant que projection spatiale de son organisation, l’architecture scolaire définit en partie les comportements et les représentations individuelles et collectives. Elle s’inscrit sur le territoire à long terme et conditionne le développement des générations à venir. Dans une conjoncture de globalisation de l’éducation des enfants, de territorialisation de la question scolaire et de décentralisation de la compétence architecturale, l’architecture scolaire est aujourd’hui contrainte d’intégrer non plus uniquement les dimensions pédagogiques mais aussi les dimensions sociales, culturelles et politiques du contexte local qui s’articulent entre elles, interfèrent pour composer un projet global qui se traduit notamment par l’élargissement de l’équipe pédagogique et le développement des partenariats, la mutualisation des espaces à des activités périscolaires, l’ouverture sur la ville, le village et le territoire.
En savoir plus

Madina Missoumi - Périurbanisation à l'épreuve de l'intercommunalité dans les villes algériennes : cas d'Oran

Durant ces dernières décennies, la ville d’Oran située au nord-ouest de l’Algérie, s’est étendue démesurément en périphérie. L'ampleur et la rapidité de cet étalement posent problème de suivi du phénomène de périurbanisation. Dans ce contexte général, l'utilisation de la télédétection pour le suivi de l'évolution urbaine suscite de fortes attentes. Cette étude a abouti à l'analyse de l'évolution spatio-temporelle de l’agglomération oranaise à travers la mise en place d'une méthodologie basée sur l'utilisation d'images satellitaires multi-temporelles. Des traitements spécifiques ont été appliqués pour extraire des informations qualitatives et quantitatives sur l’évolution des territoires périurbaines de l’agglomération d'Oran.
En savoir plus